• Vous êtes ici :
  • Actualités >
  • Bourg-St-Maurice
    et le Brexit

Bourg-St-Maurice
et le Brexit

Une dizaine de personnes s’est réunie devant la garde de Bourg-Saint-Maurice ce samedi 5 avril pour le départ du dernier Eurostar de la saison.

L’objectif : alerter sur les conséquences néfastes de la sortie programmée du Royaume-Uni de l’Union Européenne, notamment pour le tourisme dans les Alpes.

 

"Non au Brexit !!". C’est une façon pour les élus et les acteurs du tourisme de dire leur amour aux Anglais qui seront toujours les bienvenus.

"La clientèle anglaise, c’est près de 900 000 skieurs et la France est la première destination pour les Anglais depuis tous temps, rappelle Jean-Marc Silva, directeur de France Montagne.

Et c’est quand même eux qui ont inventé le tourisme dans les Alpes et les Pyrénées, ne l’oublions pas."

 

Le maire de Bourg-Saint-Maurice, Michel Giraudy, garde espoir :

"Aujourd’hui on salue le dernier Eurostar de la saison qui rentre sur Londres, parce qu’on en a en direct de la capitale anglaise.

On leur dit au-revoir dans le bon sens du terme et ils reviendront. On peut dire que Londres est la banlieue de Bourg-Saint-Maurice."

 

Michel PORCEL, PDG du Groupe RESTOLEIL,  rappelle l’impact économique de ce Brexit à Arc 1950 par exemple, « la clientèle britannique représente 30% du CA »

Écouter son interview

 

 

Sources : (En savoir plus ..)

France Bleu

France 3 Régions

Europe 1

 

 

Nos partenaires :